jeudi 5 novembre 2015

UN NOUVEAU PATRON A L'AUBERGE CHEZ MAÏTE

Faisons connaissance avec Stéphane LEPREVOST, nouveau propriétaire de l’Auberge Chez Maïté

Son parcours :

Normand d’origine, mais habitant au Pays Basque depuis 5 ans, ce papa de 4 garçons, dont 2 travaillent dans le tourisme et l’hôtellerie, a  passé 28 ans à travailler dans la grande distribution en tant que responsable du secteur non alimentaire. On peut dire qu’il n’était pas prédestiné à reprendre une auberge avec restaurant mais il peut enfin réaliser son rêve d’enfant : posséder sa propre « affaire » et par conséquent être son propre patron.
Dès la première visite de l’établissement, il a succombé aux charmes de l’Auberge Chez Maïté. Il n’a pas su résister au cadre, à l’atmosphère du lieu installé au cœur du village : « une petite structure proche des gens » comme il aime à le dire.

Un souffle nouveau :

En cuisine, il a souhaité avant toute chose le retour d’une femme aux fourneaux car il fallait une femme à la tête de la cuisine d’une auberge qui s’appelle Chez Maïté. Par contre, son nom n’est pas Maïté mais Carmen et ce n’est pas une novice puisqu’elle a déjà œuvrée dans les cuisines du Kaïku à Saint-Jean-de-Luz et du Trinquet à Bayonne. Elle cuisine uniquement des produits frais et de saisons pour réaliser des plats à la fois gourmets et traditionnels.

Le restaurant et l’espace bar ont été totalement relookés dans un esprit chic et contemporain qui donne une ambiance plus cosy et lounge.

Au niveau de l’hôtel et des 7 chambres, peu de modifications. Simplement l’ajout d’accessoires et de décoration.

En pratique :

Le restaurant est actuellement ouvert du mardi au dimanche, tous les midis et les vendredis et samedis soirs. Jour de fermeture le lundi.
Le midi il est possible de déjeuner avec une formule entrée, plat, dessert à 15€ ou entrée, plat ou plat, dessert à 12,50€.
L’hôtel accueille les clients toute la semaine avec un service de restauration midi et soir sur place.
 
Ce que les premiers clients en disent :

Les premiers retours sont très positifs notamment au niveau de la qualité des plats et de l’accueil. Le bouche à oreille fonctionne bien et les clients satisfaits envoient de nouveaux clients. Les gambas de Maïté, le Ttoro maison et le pain perdu sont soit-disant à « tomber par terre ».








2 commentaires:

  1. bravo ,stéphane continue sur cette voie les retours sont bons

    RépondreSupprimer
  2. 1 soirée très gourmande.Gambas...(à se lecher les doigts).déco de la chambre Ibardin raffinée. ..petit déjeuner grandiose.Merci à toute l équipe ,en particulier à votre fils qui a été très attentionné. Merci et certainement à très bientot. Guy Servant et sa compagne.

    RépondreSupprimer